jeudi , 16 août 2018
Accueil / A la une / Bras de fer Zoukh – syndicat des EPIC : une journée de protestation la veille de l’aid
lesechosdalger-netcom-gréve

Bras de fer Zoukh – syndicat des EPIC : une journée de protestation la veille de l’aid

Une journée de protestation sera observée à la veille de la fête de l’Aid par la coordination des douze EPIC de la wilaya d’Alger, a –t-on indiqué dans une déclaration rendue publique jeudi dernier. Selon la même source « la prise de cette décision fait suite à la réunion, qui s’est tenue le jour même et lors de laquelle, il a été passé en revue la situation qui prévaut au sein des douze entreprises et ce suite au refus du wali d’Alger de surseoir à sa circulaire ».

La déclaration fait état également d’un « recours à une grève générale » si «la circulaire du wali d’Alger n’est pas retirée et que des négociations ne soient pas engagées avec les représentants des travailleurs ».

Pour rappel, 500 cadres syndicaux représentant les 26 000 travailleurs des douze EPIC avaient dénoncé la décision prise par le premier responsable de la wilaya d’Alger, Abdelkader Zoukh, de remettre en cause deux clauses contenues dans la convention collective signées entre les différentes parties, rapporte le quotidien Le Soir d’Algerie. Ainsi, le secrétaire général de l’Union de wilaya d’Alger, Amar Takjout, a estimé que la clause portant prime de départ à la retraite qui était de 22 mois pour être réduite à trois mois et de la prime relative au capital décès. Face à cette situation qualifiée de déni et de mépris, les représentants des travailleurs soutenus par leurs instances syndicales au niveau de la wilaya et de la centrale, ont interpellé le premier responsable de la wilaya d’Alger pour «ouvrir le dialogue et la négociation afin d’éviter le recours à d’autres formes de protestation, précise la même source.

Lamine. B

 

Voir aussi

lesechosdalger-hattab-nordj-menail

Des ministres passent leurs vacances dans leurs villes natales : Hattab à Bordj Menail et Ben Messaoud à Tamanrasset

Contrairement aux cadres de leurs départements qui ont préférer, l’Espagne, la Turquie ou la Tunisie, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
S'abonner