lundi , 20 août 2018
Accueil / A la une / Coqueluche du CRB et de l’équipe nationale : Il y a 23 ans disparaissait Hocine « Yamaha »
photo_6002_25673789

Coqueluche du CRB et de l’équipe nationale : Il y a 23 ans disparaissait Hocine « Yamaha »

Il y a 23 (11 juin 1995 – 11juin 2018) ans disparaissait tragiquement YAMAHA, de son vrai nom Hocine DIHIMI jeune citoyen de Belouizdad, fervent supporter du CRB et de l’équipe nationale, assassiné dans son quartier. Avec le temps il était devenu une icone du championnat d’Algérie, il était reçu en vedette sur tout les stades où il faisait son show de supporter à la fois chauvin et drôle, attirant la sympathie avec sa bonhomie. Enfant de Belcourt dont l’un des oncles a été un membre fondateur du CR Belouizdad en 1962, Yamaha qui est né en 1961 est biensur un amoureux du Chabab dont il ne ratait aucune rencontre ni aucun déplacement mais à l’image de ce qu’étaient les supporteurs algériens à cette époque, il était derrière tout les clubs algériens engagés dans les coupes continentales.

Il est tombé sous les balles assassines des islamistes du GIA trois semaines avant la finale de la Coupe d’Algérie 1995, qui opposait le CR Belouizdad à l’O Médéa. Durant cette rencontre, la partie avait même été interrompue par l’arbitre afin de lui rendre hommage, le stade entonnant le chant, «Qoulou CRB matebkich, Yamaha ra7 ou ma ywellich ». Après sa mort, son frère jumeau Hassan qui n’avait pas d’attrait particulier pour le football a repris le flambeau pour faire vivre sa mémoire et continuait à animer la galerie du CRB jusqu’à très récemment. Sa joie communicative, qui le faisait proche de tout le monde, même des policiers a fini par déranger en ces temps troublés signant quelque peu la fin des ambiances familiales qu’on pouvait trouver dans les stades algériens.

R. N

 

Voir aussi

accidents-de-la-route

Accidents de la route : plus de 1500 morts durant les 7 premiers mois de 2018

Au total 1.512 personnes ont trouvé la mort et 8.852 autres ont été blessées dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
S'abonner