jeudi , 14 décembre 2017
Accueil / A la une / Hommage : Pétition pour rebaptiser le jardin ex-Marengo en «Jninet Ezzahi».
lesechosdalger-amar-ezzahi-

Hommage : Pétition pour rebaptiser le jardin ex-Marengo en «Jninet Ezzahi».

Un appel sur les réseaux sociaux, soit une pétition a été lancée à l’adresse des autorités de la capitale pour (re)baptiser l’un des plus beaux jardins d’Alger en l’occurrence celui de Prague / ex-Marengo, en le renommant «Jninet Ezzahi». L’appel a été lancé depuis quelques jours par les fans du regretté Amar Ezzahi, dont la commémoration de sa disparition aura lieu le 30 novembre prochain

Les initiateurs de cette démarche considèrent que la concrétisation de ce vœu «est une forme d’hommage qui sera rendu au chéikh ». «Un jardin en face duquel il a vécu, tant de photos où il pose avec des enfants enjoués en témoignent, dans l’ombre chaude de sidi Abderahmane et dans la proximité de la casbah», indique-t-on.

Pour rappel, le maître de la chanson chaâbi Amar Ezzahi, 75 ans, est décédé le mercredi 30 novembre 2016 dans l’après midi à son domicile à Alger, Le célèbre interprète du chaâbi avait été hospitalisé en pour un malaise. Né le 1er janvier 1941 à Ain El Hammam à Tizi Ouzou, Amar Ezzahi a débuté sa carrière dans le chaâbi et le hawzi de Tlemcen dans les années 1960, après l’indépendance. Son premier enregistrement date de 1968 et devient l’un des plus brillants interprètes du chaabi des années 1970.

Modeste, réservé, se confiant rarement, fréquentant souvent le café El Kawakib, Amar Ezzahi disparaît pratiquement de la scène artistique à partir de 1980 et n’est présent que lors des fêtes familiales. Il réapparaît le 10 février 1987 dans un récital à la salle Ibn Khaldoun avec Mustapha Skandrani à Alger, où il interpréta entre autres « El Kaoui, Ghadder Kassek Ya Ndim, Taleb Tiri Aalla, Mekka y’al qelb El Haoui, El Harraz » pour s’effacer à nouveau.

K. T

 

 

 

Voir aussi

presidence1

Mauvaise gestion : 314 rapports transmis par l’IGF à la présidence de la république

Plus de 300 rapports, soit plus exactement 314 dossiers ont été transmis par I’inspection générale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
S'abonner