mardi , 14 août 2018
Accueil / A la une / Opéra d’Alger Boualem Bessaih: Hamidou enchante le public algérois
lesechosdalger-spectacle-hamidou

Opéra d’Alger Boualem Bessaih: Hamidou enchante le public algérois

Hamidou, célèbre chanteur aux registres musicaux multiples, a ravi mercredi soir le public algérois, avec un répertoire aux contenus variés, dans des atmosphères de convivialité et une ambiance festive.

Le nombreux public de l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh, accueillant chaleureusement son idole, a pu apprécier, près de deux heures de temps, un florilège de chansons, dans les genres, hawzie, chaâbi, kabyle et moderne, brillamment rendu par l’artiste à la voix étoffée, au timbre particulier à la tessiture large.

Soutenu par un orchestre de huit musiciens dirigés d’une main de maître par le jeune Ahmed Kareb, au piano et à la boîte à rythme, l’interprète de « Thamaghra En’ Khelloudja », dans son élan habituel de générosité, a donné du plaisir à un public de différentes tranches d’âges, qui a vite cédé au  déhanchement.

L’artiste, plus connu de prime abord comme chanteur hawzie, a servi tous les goûts, étalant une trentaine de pièces, entre reprises et chansons du patrimoine,  » choisies au feeling du moment », a-t-il expliqué.

Parmi les chansons au programme, celles interprétées dans le mode « Sika », où l’artiste a enchaîné les pièces, Istikhbar (en Espagnol), « Men hobbiha had el ghazala », « Men sabni gomri wentir », « Lamouni li gharou menni », « Laâziza », « Djazaïria » (du grand Mohamed Lamari), « Mahalli ezzine » et « Farha ou zahwa ».

Du hawzi, à la variété algérienne, passant par le chaâbi, l’infatigable Hamidou, tout en sueur dans son costume de scène, dont il s’était déjà débarrassé de la veste, a ensuite enchaîné dans le genre kabyle, « Ch’figh », « Essendou » et « Azwaw » du célèbre Idir et « Am laâyoun nettir » (folklore).

 

Voir aussi

lesechosdalger-fôrte-de-bouchaoui

Face à la mobilisation citoyenne : Zoukh et Aarar font marche arrière, la foret de Bouchaoui épargnée

La mobilisation citoyenne a payée. Pour preuve, le projet de création à Alger, plus exactement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
S'abonner