vendredi , 28 septembre 2018
Accueil / A la une / Réunion Opep-non Opep: appels à la poursuite des efforts pour la stabilité du marché pétrolier
lesechosdalger-reunion-opep-Alger

Réunion Opep-non Opep: appels à la poursuite des efforts pour la stabilité du marché pétrolier

Plusieurs pays membres de l’Opep et non Opep ont  affirmé dimanche à Alger leur volonté d’oeuvrer davantage au renforcement de la stabilité marquant actuellement le marché pétrolier. Saisissant leur participation à la 10ème réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord de réduction de la production pétrolière des pays de l’Opep et non-Opep (JMMC),  les ministres de pays Opep et non Opep ont été unanimes quant à la nécessité de maintenir le dialogue entre eux et avec les pays consommateurs.

Cela permettra de parvenir à des prix du brut favorables aux économies des  deux parties, ont-ils fait valoir. Dans son allocution d’ouverture des travaux de la réunion, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a appelé les pays producteurs, l’industrie pétrolière et les consommateurs à «capitaliser leurs efforts positifs » et à assurer une transition «souple» afin de ne pas déstabiliser le retour en cours à l’équilibre du marché pétrolier.

Selon lui, le JMMC est l’expression d’une «bonne gouvernance qui donne au marché pétrolier une visibilité nécessaire et plus de transparence notamment sur le niveau mensuel d’offre des 25 pays signataires». Il a alors rappelé que lors des premiers mois de la mise en œuvre de la Déclaration de Coopération Opep-non Opep, adoptée par les 25 pays producteurs de pétrole, «des doutes non justifiés pesaient sur leur capacité collective à agir efficacement pour éliminer l’excédent des stocks et restaurer l’équilibre du marché pétrolier».

«Nous avons tous ensemble fait preuve de leadership, de flexibilité et de bonne gouvernance », a-t-il poursuivi. Dans ce sens, il a relevé que la Déclaration de coopération Opep-non Opep avait été un succès «remarquable» et «historique». Pour sa part, le président de l’Opep et ministre émirati de l’Energie et de l’industrie, Souhail Mohamed Al Mazraoui, a affirmé que l’Opep «n’est pas une organisation politique» et que son rôle consiste plutôt à stabiliser le marché pétrolier.

De son côté, le secrétaire général de l’Opep, Mohammad Sanusi Barkindo, a affirmé que les efforts consentis par les pays Opep et non-Opep avaient permis la stabilisation du marché, et a appelé à la poursuite du dialogue sur les fluctuations du marché en vue de maintenir son équilibre. Par ailleurs, le SG de l’Opep a salué les efforts consentis par l’Algérie, sous la direction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en vue de garantir la stabilité du marché avec la participation des pays Opep et non-Opep, affirmant qu’Alger est devenue «la ville des positions», car ayant abrité les concertations des pays ‘Opep et non-Opep, sanctionnées par la Déclaration d’Alger en 2016.

De son côté, le ministre saoudien de l’Energie, Khaled El Falih, a affirmé qu’il demeurait confiant qu’il y ait suffisamment d’offre de pétrole, et ce, en prenant des «mesures appropriées» pour le long terme. Par ailleurs, M. El Falih a affirmé, dans une déclaration à la presse en marge de la réunion, que son pays « n’influence pas les prix » et qu’ «il n’existe pas d’accord pour augmenter la production» de pétrole actuellement.

 

Voir aussi

38882895_2108497142722897_3405710900231929856_n

Match avancé de la 8émejournée : La JSK épingle l’ESS par un but à zéro

La JSK a réussi l’exploit en déplacement à Sétif, en réussissant à battre l’équipe locale, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
S'abonner