mardi , 22 mai 2018
Accueil / A la une / Sorti d’une longue maladie : Abdelmadjid Meskoud honoré par les siens
Meskoud-lesechos-

Sorti d’une longue maladie : Abdelmadjid Meskoud honoré par les siens

Sorti d’une longue maladie, l’artiste chaâbi Abdelmadjid Meskoud a eu droit jeudi dernier à une belle soirée organisée en son honneur à la salle Ibn Khaldoune à Alger.

Les initiateurs : des amis artistes en présence des membres de sa famille et un public passionné dans une ambiance chaleureuse qui ont tenu en la circonstance à rendre un vibrant hommage à celui qui a chanté «ya Ldjazair Yal Assima ».

Abdelmadjid Meskoud est un chanteur de chaâbi né le 31 mars 1953 dans le quartier algérois d’El-Hamma à Belcourt (aujourd’hui Belouizdad). Artiste autodidacte, on lui reconnaît une certaine maîtrise de l’art du chaâbi. C’est en 1989 que le chanteur créa l’événement avec une chanson qui va entrer dans les annales de la chanson algérienne, en se révélant au grand public avec «El-Assima», un titre phare et qui a particulièrement cartonné en terme d’écoute et de vente.

Avec «El-Assima», une ode, un hommage à la ville d’Alger, à écouter et à réécouter sans modération, Abdelmadjid Meskoud, se faisant très discret ces dernières années, préférant prendre ses distances avec les médias, s’est illustrés dans le film «El-Gusto». Ce film, sorti en 2011, réalisé par Safinez Bousbia, raconte l’histoire d’un groupe de musiciens algériens que la guerre d’Indépendance a séparé et que la musique a réuni 50 ans plus tard.
En effet, dans ce film chargé d’émotions, il est question de raconter le chaâbi, cette musique populaire créée au milieu des années 1920 au cœur de la Casbah d’Alger par le grand musicien de l’époque, El-Anka. Elle rythme l’enfance de ses jeunes élèves du Conservatoire, arabes ou juifs. L’amitié et leur amour commun pour cette musique qui «fait oublier la misère, la faim, la soif», les rassemblent pendant des années au sein du même orchestre jusqu’à la guerre de Libération nationale et ses bouleversements.

L. B

Voir aussi

paqli

Accidents de la route : Un enfant de 7 ans et un homme de 46 tués à Alger

Deux personnes, dont un enfant de sept ans, ont trouvé la mort dans deux accidents …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
S'abonner