vendredi , 28 septembre 2018
Accueil / A la une / Trafic de Cocaïne: 20 ans prison requise à l’encontre du gardien du phare des «Iles Habibas»
8893507-14091355

Trafic de Cocaïne: 20 ans prison requise à l’encontre du gardien du phare des «Iles Habibas»

Une peine de 20 ans de prison ferme a été requise à l’encontre du gardien du phare des «Iles Habibas », B.M, impliqué dans l’affaire des 82 kg de cocaïne, comparaissant lundi devant le pôle judicaire spécialisé d’Oran pour détention, commercialisation, distribution  et transport de stupéfiant, dans le cadre d’une bande criminelle organisée. B.M, qui se trouvait en fuite, avait été condamné, le 11 octobre dernier,  à 20 ans de prison par contumace. Il s’est rendu, par la suite, à la  justice qui l’a jugé, lundi, sur la base des faits retenus contre lui par la chambre d’accusation.

Sept autres accusés, toujours en fuite, avaient écopé de 20 ans de prison ferme par contumace. L’affaire des 82 kg de cocaïne, découverts en pleine mer à proximité des Iles Habibas (Oran), en instruction depuis plus de deux ans et demi et après deux reports successifs, a été jugée le 27 septembre dernier. Des peines de 15 ans de prison ferme avaient été requises par le ministère public à l’encontre des 23 accusés, dont 16 détenus et sept accusés qui comparaissaient libres.

Des mandats d’arrêt avaient été également émis à l’encontre de huit autres mis en cause, en fuite. La genèse de cette affaire remonte au 25 janvier 2015, lorsque les éléments de la brigade de Gendarmerie nationale de Bouzedjar avaient reçu un appel téléphonique des garde-côtes faisant part d’une quantité de 63 plaquettes de cocaïne découvertes, la veille, par des pêcheurs en pleine mer.

Selon les premiers éléments de l’enquête, cette quantité de drogue dure, emballée dans trois sacs, a été trouvée par des pêcheurs au large du village côtier de Bouzedjar. Suite à cette importante découverte de cocaïne, d’autres saisies de moindre importance de cocaïne ont été faites, allant de 500 grammes saisis à Oued Fodda, un kg à Blida et 100 g à proximité de Tlemcen. Les analyses réalisées sur toutes ces quantités de cocaïne saisies ont démontré qu’il s’agissait, en fait, du même produit, issu du même stock. L’enquête diligentée après ces conclusions a démontré qu’il s’agissait en réalité de quatre sacs repêchés et non pas trois comme l’avaient déclaré précédemment les pêcheurs.

Les enquêteurs ont alors conclu que le quatrième sac de drogue a été détourné par les pêcheurs, selon les premières déclarations de ces derniers devant les gendarmes. Une vingtaine de personnes ont été interpellés dont certains après que des signes de richesses ostentatoires ont apparu de manière soudaine dans leur train de vie. Durant l’audience, B.M a nié les accusations retenues contre lui, expliquant qu’il «n’a été nommé gardien du phare des Iles Habibas qu’en mars, soit près de 3 mois après cette saisie ».

Voir aussi

38882895_2108497142722897_3405710900231929856_n

Match avancé de la 8émejournée : La JSK épingle l’ESS par un but à zéro

La JSK a réussi l’exploit en déplacement à Sétif, en réussissant à battre l’équipe locale, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
S'abonner