vendredi , 28 septembre 2018
Accueil / A la une / Unité aérienne de la sureté nationale : 14 hélicoptères pour des missions élevées
lesechosdalger-police-helico-DGSN- UASN

Unité aérienne de la sureté nationale : 14 hélicoptères pour des missions élevées

L’Algérie dispose d’une unité aérienne dédiée à la gestion de la sécurité via une flotte héliportée de dernière génération. Rattachée à la direction générale de la sureté nationale (DGSN), l’Unité aérienne de la Sûreté nationale (UASN) de Dar El-Beïda est de l’avis de tous les observateurs un «véritable pôle d’excellence qui contribue sensiblement à la sécurité nationale».

En effet, quatorze ans après sa création cette unité est considérée comme l’une des fiertés de la sureté nationale. Composée d’une flotte de 14 hélicoptères, l’UASN a pour principal mission de générer la sécurité, vue du ciel, au niveau de la capitale, qu’au niveau des agglomérations pour superviser les entrées et sorties et gérer le flux automobile et les comportements dangereux sur les périphériques.

Identifier les chauffards

«La mission de prospection est névralgique. Nous travaillons avec des cartes aériennes, des photos satellite et le Notam (informations chiffrées et codées fournies par d’autres services pour signaler un danger pour changer d’itinéraires ou annuler la mission, ndlr). La lecture des cartes aéronautiques définit les zones à survoler, mais surtout les zones interdites, dangereuses et réglementées. Aussi, nous travaillons avec des cartes vecteurs qui signalent les écoles, les stades, les routes, etc », explique un officier de police, commandant de bord et instructeur.

Cette couverture aérienne a porté sur l’ensemble des principaux axes routiers des centres urbains, et veillé sur les manifestations culturelles et sportives. Mais c’est surtout l’organisation de la circulation routière, notamment aux heures de pointe, que l’utilité des hélicoptères de la police se fait le plus sentir. «Cela nous permet, par exemple, d’identifier les chauffards qui se rendent coupables d’infractions au code de la route ou passibles de manœuvres dangereuses. Aussi, cela nous facilite un peu la tâche dans le contrôle et la recherche des véhicules qui font objet de recherches», a-t-on  ajouté.

Équipées en infrarouge

Il faut dire que les hélicoptères de la sûreté aérienne sont munis d’équipements techniques ultramodernes et dotés de systèmes de télécommunications et de caméras de pointe (infrarouge)pouvant assurer le contrôle du trafic routier de manière directe sur l’ensemble des routes des grands agglomérations. Ce qui permet d’assister et d’orienter les patrouilles qui tentent de trouver des solutions pour faciliter le trafic routier, notamment durant les heures critiques marquées par des embouteillages monstres. «Ces hélicoptères apportent leur assistance aux brigades de la police judiciaire, lors de leurs interventions en matière de lutte contre le crime», a expliqué le commissaire divisionnaire Yahiaoui, responsable de l’unité.

A.A

 

Voir aussi

38882895_2108497142722897_3405710900231929856_n

Match avancé de la 8émejournée : La JSK épingle l’ESS par un but à zéro

La JSK a réussi l’exploit en déplacement à Sétif, en réussissant à battre l’équipe locale, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
S'abonner