vendredi , 30 juillet 2021
Accueil / A la une / Affaire ENI-Sonatrach : Farid Bedjaoui condamné à cinq ans de prison ferme

Affaire ENI-Sonatrach : Farid Bedjaoui condamné à cinq ans de prison ferme

Accusé d’avoir reçu des pots-de-vin par la société italienne Saipem pour obtenir des marchés en Algérie, Farid Bedjaoui, le neveux de l’ancien ministre des affaires étrangères Mohamed Bedjaoui, a été condamné par contumace, mercredi  dernier en fin de soirée, à cinq ans et cinq mois de prison par le tribunal de milan, en Italie. L’information a été donnée par le journal Italien, le quotidien italien Corriere.

Selon la même source, Farid Bedjaoui, la justice Milanaise a condamné également Omar Habour et Samir Ouraied, deux autres algériens accusé d’être impliqué dans l’affaire, à 4 ans et un mois de prison.

En effet, c’est en fin de journée et à la suite d’un long procès qui a duré de nombreux mois que le tribunal de Milan, en Italie, a rendu son verdict hier dans l’affaire de pots-de-vin, d’un montant de 197 millions d’euros, versés par les dirigeants de Saipem, filiale du groupe pétrolier italien Eni, à des responsables algériens, en contrepartie de l’obtention de contrats d’exploitation de gisements énergétiques.

Paolo Scaroni, ancien PDG du groupe et président du prestigieux club de football FC Milan, et Antonio Vella, directeur d’Eni, ancien responsable pour la région nord-africaine, ont bénéficié d’un acquittement, au même titre que le groupe Eni, poursuivi en tant que personne morale. C’est la filiale Saipem et ses trois anciens dirigeants, qui ont été reconnus coupables des faits de corruption.

Pietro Varone, ex-directeur des opérations, et Pietro Tali, ancien PDG du groupe, ont été condamnés à une peine de quatre ans et neuf mois de prison ferme, alors qu’une autre peine de quatre ans et un mois a été retenue contre Alessandro Bernini, directeur financier, et une amende de 400 000 euros a été infligée à la société (Saipem) contre laquelle les juges ont ordonné la confiscation du montant du crime (les pots-de-vin), estimé à 197 millions d’euros.

  1. N

Voir aussi

Alger - Paris avec Aigle Azur

Alger – Paris avec Aigle Azur, derniers billets le 09 septembre.

Une simulation pour un vol Alger – Paris avec Aigle Azur à partir du 10 …

Newsletter
S'abonner